La prise en charge

Elle est axée sur :

Une relation de proximité

A l’ICMMS, nous sommes des praticiens au service des patients avec une règle éthique simple :
s’occuper de chaque patient comme de sa propre famille et des siens.

Notre activité consiste à la fois à être « réparateur » de mains , de coudes et d’épaules et en même temps « coach » pour assurer la meilleure récupération possible.

Pour ce faire, nous offrons une prise en charge et un suivi personnalisé à chacun de nos patients qui s’organise en relation avec le médecin traitant, le kinésithérapeute, l’infirmier(e), l’orthésiste. Les équipes sont disponibles et joignables pour ajuster avec réactivité le suivi.

Nous savons que la communication avec le patient peut être thérapeutique. Nous sensibilisons nos équipes pour instaurer une forte empathie avec le patient et ses accompagnants.

Zéro douleur

L’ICMMS, c’est 10 chirurgiens de la main séniors, fédérés autour du même projet, liés par la même vision de l’excellence pour vous offrir un service de qualité.

Le recherche du confort du patient n’est pas seulement une priorité c’est une évidence. Un confort per et post opératoire avec zéro douleur réduit très fortement le risque d’algodystrophie et optimise très nettement la récupération de la force et de la mobilité .

Autour de votre pathologie et des interventions qu’ils mèneront pour vous soigner, de nombreux éléments sont regroupés (ambulatoire, hypnose, ostéopathie post-opératoire, lavage immédiat des fils et agrafes, ...) pour atteindre un objectif commun : Zéro douleur lors de votre traitement.

Un retour rapide à la mobilité

L’ICMMS développe une façon moderne de faire de la médecine en replaçant le patient au centre des attentions et non pas sa maladie.

Grâce au suivi personnalisé, la qualité des soins qu’ils proposent, les chirurgiens de la main de l’ICMMS vous permettent un retour rapide à la mobilité, dans des conditions physiques et psychologiques optimales.
Cette priorité à la mobilité est favorisée par le zéro douleur.

Une anesthésie locorégionale axée sur le confort per et post opératoire associée à des techniques chirurgicales modernes et une prise en charge en rééducation, auto rééducation et orthèse dynamique immédiat permettent de ne pas laisser les adhérences s’installer et évitent ainsi des mois et des mois de soins pour lutter contre ces adhérences néfastes.

Par le dialogue avec le patient, on lui permet d’acquérir toute l’information nécessaire pour comprendre l’auto-rééducation post-opératoire, ce qui est la clef du succès.

> Notre label Récupération Rapide Avant Chirurgie

Chirurgie ambulatoire

En pratiquant 98% de ses interventions en ambulatoire, l’ICMMS favorise un retour rapide à la vie quotidienne de ses patients, en les rendant acteurs et non passifs de l’intervention.

La chirurgie ambulatoire consiste en la réalisation d’un acte opératoire programmé ou en urgence, pour un patient qui va rester moins de 12 heures dans la structure de soins avant de retourner à son domicile.

La plupart du temps, cette chirurgie se déroule sous anesthésie locale, dans les mêmes conditions de sécurité et de surveillance qu’une intervention nécessitant une hospitalisation prolongée et/ou une anesthésie générale.

Votre sortie le jour même est rendue possible grâce aux progrès constants que nous nous efforçons de suivre de la chirurgie et de l’anesthésie : développement de techniques mini-invasives, miniaturisation des implants chirurgicaux, contrôle efficace des saignements per-opératoires, utilisation de produits d’anesthésie de très courte durée, ...

Cette prise en charge nécessite beaucoup de rigueur et d’anticipation pour que tout soit parfaitement organisé en amont. Elle nécessite également une qualité d’exécution chirurgicale toujours égale.

La relation de proximité et de conseil que les chirurgiens de l’ICMMS développent avec ses patients en ambulatoire permet aujourd’hui de satisfaire la majorité sur la chirurgie ambulatoire.

La chirurgie ambulatoire :

  • réduit les risques d’infections nosocomiales,
  • raccourcit les délais de prise en charge,
  • réduit le temps de suspension de l’activité professionnelle,
  • amoindrit l’impact psychologique lié à une hospitalisation au sein d’une unité chirurgicale avec confrontation à des pathologies lourdes.