Mallet Finger

responsive

Qu'est-ce que le Mallet Finger ou doigt en Maillet ?

Mallet fingerA la suite d'un choc minime ou même d'un faux mouvement, vous remarquez que vous ne pouvez plus étendre complètement l'extrémité du doigt. La dernière phalange reste fléchie,  elle ne « répond plus ».

Ces constatations suffisent pour faire le diagnostic de « Mallet Finger » ou « Doigt en Maillet ».

Cet accident est très fréquent au cours d'activités sportives (ballon, sports de combat) ou professionnelles. Mais, le plus souvent, c'est en faisant le lit, au moment où l'on glisse les draps sous le matelas, que cet accident se produit.

La perte de l'extension de la dernière phalange est due à la rupture du tendon extenseur. Lors d'un mouvement de flexion forcée du doigt (choc d'un ballon, ou accrochage du doigt à la face inférieure du matelas) l'étirement brutal du tendon entraîne sa rupture.

Le plus souvent, cette rupture fermée ne s'accompagne ni de douleur ni d'ecchymose, et c'est la constatation de la déformation du doigt qui fait le diagnostic.

Des radiographies du doigt de face et de profil sont indispensables pour rechercher un arrachement osseux de l'insertion du tendon.

Symptomes

responsive

Chirurgie Ambulatoire :
une voie incontournable

Chirurgie Ambulatoire

Des réponses à vos questions

SOS MAIN 04 72 82 68 78

Le traitement médical du Mallet Finger

Mallet finger

Le traitement doit aboutir à la consolidation du tendon en conservant sa longueur exacte. Pour cela, il n'est pas indispensable de le suturer par une intervention chirurgicale : il suffit que les deux extrémités du tendon soient maintenues en contact pendant toute la durée de la consolidation. Une simple attellemaintenant l'extrémité du doigt en extension suffit.

Mais il faut maintenir cette position pendant toute la durée de la consolidation, c'est à dire deux moisL'attelle doit être conservée parfaitement en place et en permanence pendant deux mois. La moindre flexion du bout du doigt pendant ce délai, risque de gêner la cicatrisation en cours, rendant ce traitement inefficace.

Ce traitement est donc à la fois très simple et très contraignant :

  • Très simple, car il suffit de maintenir l'attelle en place,

  • très contraignant, car il ne faut jamais l'enlever même pour les soins d'hygiène, même si elle est gênante, même si vous ressentez le besoin de nettoyer le doigt à l'intérieur.

Il faut également bien surveiller la position de l'attelle, un déplacement même minime peut la rendre inefficace. Après les deux mois, vous pourrez abandonner votre attelle la journée, mais il faut la remettre encore la nuit pendant un mois. Pour celà vous serz étroitement surveillé par notre équipe d'orthésiste.

A condition d'être parfaitement suivi, le traitement redonne un doigt normal dans la plupart des cas. Lorsque le flessum est de l'ordre de 10 à 15°, il peut se corriger avec le temps (3 à 6 mois).

Traitement

L'intervention chirurgicale du Mallet Finger

Plusieurs techniques opératoires sont possibles, en fonction des préférences de votre chirurgien. 

La plus classique est la ténodermodèse, qui consiste à réséquer en bloc un quartier de peau et de tissu fibreux correspondant à l’espace entre les deux extrémités du tendon rompu, puis à suturer l’ensemble par des points rapprochant les éléments et enfin à protéger cette suture par une broche axiale maintenant en extension l’articulation inter-phalangienne distale.

Cette broche devra rester, en moyenne, 6 semaines et être retirée au bout de ce délai.

Après l’intervention

Une attelle statique (soit standard soit thermoformable) sera le plus souvent posée soit immédiatement soit dans les premiers jours après l’intervention.

Une mobilisation des autres doigts est possible immédiatement, de même que les autres articulations du doigt concerné.

La surveillance ultérieure des pansements, la couverture anti douleurs ainsi que les rendez-vous de contrôle vous seront indiqués au cas par cas par votre chirurgien.

La rééducation de la zone opérée ne sera entreprise qu’après l’ablation de la broche de façon à récupérer la mobilité du doigt.

Risques de complications

Comme toute chirurgie il existe un risque d’hématome qui se résorbe en règle tout seul. Il peut exceptionnellement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.

L’infection profonde est exceptionnelle. Elle peut nécessiter une nouvelle chirurgie et un traitement prolongé par antibiotiques. Il est fortement déconseillé de fumer pendant la période de cicatrisation, le tabagisme augmentant de manière significative le taux d’infection.