Épicondylite

responsive

Qu'est-ce qu'un Épicondylite (ou Tennis-elbow) ?

Définition

L’épicondylite est une affection de l’insertion des tendons épicondyliens sur le bord externe du coude, l’épicondyle.

Elle se manifeste par une douleur de la face externe du coude qui part du rebord latéral de l’humérus, l’épicondyle, et qui irradie vers l’avant-bras avec des douleurs des muscles externes de l’avant-bras qui se projettent jusqu’au poignet.

En l’absence d’un traitement adapté, la pathologie devient chronique et peut engendrer une perte de force musculaire.

Etude clinique

Souvent appelée tennis-elbow, cette maladie régionale du coude est la conséquence d’une hyper sollicitation du coude, occasionnelle ou chronique. Son origine peut être isolée ou liée entre une maladie des insertions des tendons sur l’os, l’usure du cartilage articulaire ou une névrite du nerf radial.

C'est à la fois une atteinte du tendon et du périoste, dans la zone de transition entre les deux. Elle est très solide, mais si elle est malmenée par une activité trop répétitive ou avec trop d'ondes de choc, elle va subir des modifications microscopiques et déclencher des douleurs.

Elle concerne autant les travailleurs manuels que les sportifs (d’où le terme « tennis elbow », qui concerne les amateurs surestimant leurs capacités ou ont un défaut technique).

Symptomes

responsive

Chirurgie Ambulatoire :
une voie incontournable

Chirurgie Ambulatoire

Des réponses à vos questions

SOS MAIN 04 72 82 68 78

Les examens complémentaires

Pour poser un diagnostic et vous proposer le traitement le plus adapté à votre situation, votre chirurgien effectuera un examen clinique visant à tester les tendons endommagés.

Le chirurgien va chercher les autres causes de douleur à cet endroit : articulation entre humérus et radius, douleur d'origine nerveuse (depuis les cervicales ou compression locale), lésion neurologique, ...

Pour ce faire, il pourra prescrire : des radiographies, des cervicales et du coude, un électromyogramme ou même un IRM.

Traitement

Les traitements de l'Épicondylite

Le traitement médical

En premier lieu, l’utilisation d’antalgiques et d’anti inflammatoires, associée à une rééducation adaptée, peuvent soulager les phénomènes douloureux. En complément, une orthèse, à porter la nuit, peut être proposée.

L’injection de concentré plaquettaire

Dans certains cas, selon les caractéristiques de la tendinopathie, l’injection de concentré plaquettaire apportera un résultat favorable dans les 8 semaines suivant l’injection.

Ce traitement innovant et dont les résultats sont en cours de validation sur le plan scientifique, se déroule schématiquement comme suit : prélèvement sanguin centrifugation du sang prélevé pour extraire les plaquettes injection des plaquettes dans la fissure tendineuse (sous anesthésie locale et guidée sous échographie).

En cas d’échec des traitements médicaux, une intervention chirurgicale pourra vous être proposée.

Le traitement chirurgical

Si les douleurs ont résisté au traitement médical ou à la biothérapie cellulaire par infiltration de PRP, il est nécessaire d’effectuer une intervention chirurgicale visant à éliminer la traction anormalement importante des tendons épicondyliens. L’intervention se déroule sous arthroscopie.

Dans un premier temps opératoire, le chirurgien pratique deux petites incisions pour introduire la fibre optique et les mini instruments de chirurgie, il analyse les lésions sur le cartilage et les tissus mous (tendons, muscles).

Dans un second temps, il peut sectionner le tendon pour éliminer la traction trop importante, ou pratiquer une plastie d’allongement. Ce geste chirurgical consiste à inciser le tendon dans la longueur (micro ténotomie) ce qui permet de relancer la cicatrisation au cœur de l’épicondylite et de relâcher la tension excessive des tendons épicondyliens.