Le Réseau Main

LES TRAUMATISMES ET PLAIES DE LA MAIN EN FRANCE

Les traumatismes et plaies de la main représentent 1,4 millions de cas par an en France (dont 620 000 donnent lieu à de potentielles compensations financières), soit une augmentation de 25% sur les cinq dernières années.

Ces compensations représentent 80 à 96% du coût total de ces traumatismes (Raimbeau 2003, Rosberg 2005, Trybus 2006).

La structure de la main est dominée par l'abondance de petits éléments osseux articulés entre eux, le développement du système tendineux et synovial, la richesse en vaisseaux et en nerfs et la différenciation sensorielle du revêtement cutané.

Les traumatismes de la main représentent un véritable enjeu de santé publique, qui a conduit à la mise en place de Réseaux Prévention au niveau national.

POURQUOI UN RESEAU PREVENTION MAIN ?

Traumatisme de la mainLes traumatismes de la main en chiffres

  • Fréquence parmi les urgences traumatiques: 15 à 40%
  • 25% des accidents ont entraîné un arrêt de travail
  • 26% des accidents ont entraîné une incapacité permanente
  • 16% des journées perdues sont dues à une incapacité temporaire
  • 16% des taux ont donné lieu à une incapacité permanente

D'après une étude de la Fédération Européenne des Services d'Urgence Main (2002) on peut évaluer la part des accidents de la main de la manière suivante :

  • 28% en accidents de travail
  • 62% en accidents domestiques
  • 10% en accidents de la route

Le communiqué de l'Académie nationale de médecine du 29 juin 2004 situe parfaitement les problèmes posés par les traumatismes de la main et des membres supérieurs :

« Les blessures de la main représentent un très important pourcentage de la traumatologie générale (un quart environ), elles sont génératrices d'arrêts de travail prolongés, d'incapacités définitives importantes, de déclassements professionnels dramatiques chez les travailleurs manuels, un diagnostic précis (difficile car des lésions graves peuvent exister sous une plaie minime),et un traitement chirurgical nécessitant souvent la mise en œuvre de méthodes complexes de micro chirurgie, pratiquées en urgence, sont susceptibles e réduire dans de fortes proportions l'incapacité et l'invalidité, moins de 10% des 1.400.000 blessures de la main survenant chaque année en France sont prises en charge par des centres spécialisés, de nombreux services hospitaliers publics ne sont pas en mesure de répondre aux problèmes posés par la traumatologie d'urgence grave de la main, (…) »

Quand un patient a une IPP supérieure ou égale à 10%, cela coûte en moyenne à la collectivité par patient 85 405 euros.

Les objectifs du Réseau Prévention Main

Le réseau permet une diminution des séquelles grâce à une bonne orientation du patient en urgences et une meilleure coordination entre les acteurs du soin. En cas de séquelles physiques, le réseau permet de diminuer la gravité des conséquences et ainsi le nombre et la durée des arrêts de travail grâce à une meilleure coordination avec les secteurs : social, socioprofessionnel et psychologique.

Les innovations apportées par ce réseau sont notamment:

  • De tracer le parcours du patient et d'évaluer le coût,
  • De coordonner le monde de l'hospitalisation et celui de la ville,
  • D'assurer la continuité des prises en charge sanitaires, sociales et professionnelles,
  • D'avoir une démarche concertée avec l'ensemble des professionnels pour définir des objectifs communs et spécifiques,
  • De mettre en place des critères de soins et des mécanismes de coordination,
  • De définir un système d'information permettant d'aider à la production de soins et de piloter le processus de soins,
  • De mettre en place un système d'information global et cohérent dans l'organisation du travail.

Les avantages pour le patient

  • Une coordination : mise en lien avec les professionnels de ville pour le retour à domicile.
  • Un suivi : les appels réguliers de l'Assistant médico-social avec le patient permettent d'apporter conseils et soutien
  • Des évaluations de situation et des orientations vers les structures les plus adaptées
  • Une permanence téléphonique de 9 h 00 à 18 h 00 les jours ouvrables potentiellement extensible si une plate forme externe est développée
  • Un soutien psychologique
  • Accompagnement social : l'assistant médico-social évalue la situation globale des personnes et les oriente vers les structures existantes les plus adaptées à leur situation, en vue d'optimiser le retour à l'emploi. Il peut aussi aider le patient dans ses démarches
  • Annuaire des professionnels de santé
  • Accès à la consultation d'un ergothérapeute
  • Améliorer l'accessibilité, la lisibilité et la visibilité pratique de l'offre
  • Accès à des soins de qualité et de proximité
  • Information large et formation (campagnes d'affichages, site Internet, relais d'info dans les médecines du travail, les urgences, etc.)
  • Formation à la méthodologie de « maintien dans l'emploi »
  • Résolution de problèmes des cas les plus complexes
  • Prévention via de la communication et des actions…

Les services rendus aux professionnels de la santé et aux institutions:

  • Coordination : fait circuler l'information entre les professionnels, l'hôpital et la ville, elle organise la prise en charge en ville
  • Les professionnels bénéficient du soutien et des conseils de la coordination et de toute proposition pour une aide à la décision
  • Formations : organisation de formations pour les professionnels sur des thématiques autour de la main et du membre supérieur
  • Diffusion des règles de bonnes pratiques : mise à disposition des protocoles de soins validés sur la prise en charge des traumatismes de la main et du membre supérieur
  • Groupes de travail
  • Un répertoire des professionnels de santé
  • Gestion centralisée des disponibilités médicales et paramédicales des membres du réseau
  • Amélioration de la compétence technique par le biais de formations collectives des professionnels médicaux et paramédicaux
  • Amélioration du recours aux services d'urgences en fonction de leur niveau de spécialisation en évitant une mauvaise orientation initiale
  • Accès à des protocoles de soins
  • Accès à un site Internet
  • Résolution de problèmes des cas les plus complexes
  • Un décloisonnement entre les différentes sphères (sociale, médicale, paramédicale, psychologique, socioprofessionnelle, etc.)
  • Assurer le lien et la continuité des soins entre la ville et l'hôpital
  • Permettre à des professionnels qui n'ont pas l'habitude de travailler ensemble de se connaître et de travailler ensemble
  • Organiser au mieux le retour au domicile des patients et le maintien dans l'emploi
  • Identifier et solutionner les problèmes médico-sociaux et psychologiques empêchant le retour ou le maintien dans l'emploi
  • Améliorer les conditions de prise en charge en permettant, à partir des urgences, une orientation pertinente
  • Améliorer la prise en charge psychologique des patients et de leur famille
  • Améliorer la qualité de l'intervention du kiné et de l'infirmière
  • Améliorer l'offre de soins en ville
  • Mesurer le coût et les bénéfices du réseau (de la prise en charge)
  • Développer la participation des professionnels de santé
  • Améliorer la satisfaction des professionnels et des patients
  • Organiser la permanence de soins autour de la coordination
  • Faciliter l'accès des patients à des praticiens libéraux dont la qualité des pratiques, par rapport aux recommandations les plus actuelles, est garantie grâce aux formations et aux feedback des évaluations interne et externe
  • Mise en lien des intervenants à travers les réunions et le site Internet
  • Fédération des pratiques par la mise en œuvre d'outils communs d'évaluation clinique et épidémiologique
  • Sensibilisation des patients via des campagnes de communication

En savoir plus sur le Réseau Prévention Main:

LE RESEAU MAIN EN RHONE-ALPES

La création du réseau est à l'initiative commune des 2 centres SOS Mains de la région lyonnaise.

  • L'Institut Chirurgical de la Main et du Membre supérieur (ICMMS - Villeurbanne).
  • L'Hôpital Edouard HERRIOT (Lyon) dirigé par le Pr G HERZBERG Guillaume, avec le soutien des Hospices Civils de Lyon.

Le Docteur ERHARD Lionel, membre de l'ICMMS est l'administrateur du GCS Réseau Prévention Main Rhône Alpes Auvergne.

Il est aidé dans cette fonction par :

Cliquez ici pour en savoir plus sur le réseau Prévention Main Rhône-Alpes Auvergne

Contenu modifié le 11/17/15