Les gestes importants en cas d'urgence

QUE FAIRE EN CAS D'URGENCE ?

En cas d'urgence, l'ICMMS s'occupe de vous, quels que soient le jour et l'heure. Des gestes simples et communs à tous les traumatismes du membre supérieur peuvent être réalisés facilement :

  • Rester à jeun (ne pas manger, ne pas boire, ne pas fumer).
  • Ne pas mettre de garrot.
  • Mettre en place un pansement (ou serviette) propre légèrement compressif.
  • Surélever la main.

En cas d'amputation EN CAS D'AMPUTATION COMPLÈTE / INCOMPLÈTE

Une amputation de doigt ou de segment de membre peut faire l'objet de replantation microchirurgicale à condition de respecter certaines règles dans le conditionnement du fragment amputé et les délais de prise en charge.
 
  • Ne jamais mettre les fragments amputs directement en contact avec de la glace.
  • Rassembler tous les fragments sectionnés dans une compresse et les placer dans un sac en plastique étanche.
  • Fermer le sac et le poser dans une boite plastique contenant de la glace non synthétique. Le sac fermé hermétiquement doit flotter sur l'eau glacée.
  • Envelopper l'extrémité amputée dans un pansement légèrement compressif.
  • Surélever la main.
  • Ne pas poser de garrot. Ne pas mettre d'antiseptique coloré.
  • Ne pas jeter les fragments qui paraissent détruits. Le chirurgien pourrait utiliser certains composants.

EN CAS DE DOIGT, MAIN OU POIGNET FRACTURÉ

En cas de doigt, main ou poignet fracturé

  • Immobiliser le doigt, la main ou le poignet fracturé sur un support et mettre un tour de bande peu serré.

  • Garder la main ou le membre supérieur en position surélevée.

 

EN CAS DE PLAIE

En cas de plaieLe problème réside le plus souvent dans le fait que les plaies minimes sont négligées. Il s'agit là d'une grave erreur.
 
Toute plaie de la main nécessite un avis chirurgical et le plus souvent une exploration chirurgicale est obligatoire en raison du risque majeur de lésion d'éléments tels que les nerfs, les tendons ou les vaisseaux.
 
  • Laver la plaie à l'eau ou avec un antiseptique non coloré (type Biseptine, chlorhexidine) ou à défaut du savon de Marseille.
  • Faire un pansement légèrement compressif (ou à défaut une serviette propre) et garder la main en l'air.

EN CAS DE BRULÛRE

En cas de brulureUne brûlure de la main nécessite un avis médical en raison du risque d'œdème, d'infection ou de cicatrisation vicieuse et rétractile limitant la mobilité ultérieure.

  • En cas de brûlure thermique, faire couler sur la zone brûlée, de l'eau à 15° pendant 15 minutes montre en main (c'est plus long qu'on ne le croit), la main étant à 15 cm du robinet.
  • Garder la main en l'air.
  • Ne pas mettre de produit sur la brulure.

 

EN CAS DE MORSURE

En cas de morsure

  • Laver la plaie sous le robinet à l'eau et au savon de Marseille.
  • Mettre un pansement (ou à défaut une serviette propre) et garder la main en l'air.
  • Identifier l'animal ou ses propriétaires pour vérifier ses vaccinations.

 

EN CAS D'INFECTION

En cas d'infectionLes infections de la main tels que les panaris sont très fréquents et nécessitent le plus souvent un traitement chirurgicalen raison du risque d'évolution vers une infection plus étendue ou vers une infection chronique.

  • Faire un pansement propre et sec sans aucun produit
  • Ne pas prendre d'antibiotiques, ni d'anti-inflammatoires sans avis médical
  • Ne négliger pas une infection de la main.
  • Ne jamais percer ou triturer soi-même une infection

 

Pour en savoir plus :
Contenu modifié le 11/17/15