Démarche qualité

L'ICMMS, c'est aussi une prise en charge dans des établissements privés répondant à des critères rigoureux :

  • La certification des établissements de santé,
  • Comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN)
  • Comité de lutte contre la douleur (CLUD)

LA CERTIFICATION DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

La Démarche Qualité fait partie intégrante du management des établissements privés : elle s'inscrit dans le cadre de la Certification HAS (Haute Autorité de Santé).

Les Etablissements privés dans lesquels intervient l'ICMMS sont engagés dans la procédure de Certification HAS. Cette procédure d'évaluation externe permet d'attribuer à un établissement volontaire une reconnaissance de qualité au regard de références préalablement établies par la Haute Autorité de Santé.

La mise en place d'une politique d'amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins dispensés place les patients au centre du système de soins.

L'engagement à la certification

La clinique du Tonkin (Villeurbanne) et l'Hôpital Privé Jean Mermoz (Lyon 8) ont obtenu leur certification V2 (Version 2) respectivement en Avril 2010 et Octobre 2011. Ces établissements sont déjà engagés dans les procédures de certification V3 (Version 3).

Pour en savoir plus :

COMITÉ DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES (CLIN)

Le CLIN est chargé d'élaborer et de conduire un programme d'actions visant à prévenir les infections nosocomiales et réduire leur fréquence.

Les infections nosocomiales sont des maladies infectieuses acquises pendant une hospitalisation. Elles peuvent être directement liées aux soins ou survenir lors de l'hospitalisation mais indépendamment de tout acte chirurgical. Les établissements privés sont dotés de CLIN chargés de prévenir et de surveiller les infections nosocomiales, d'engager des actions et de les évaluer périodiquement, de mettre en place une politique opérationnelle de lutte contre les infections nosocomiales, selon la Loi n° 98-535 du 1er janvier 1998 (relative au renforcement de la sécurité sanitaire et qui a marqué une étape majeure en inscrivant parmi les missions et obligations de l'ensemble des établissements de santé, l'organisation de la lutte contre les infections nosocomiales), le Décret n° 99-1034 du 6 décembre 1999 précisant les conditions d'organisation de la lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé et la Circulaire n° 645 du 29 décembre 2000.

Infections Nosocomiales

Le respect des règles élémentaires d'hygiène s'impose à tous, d'autant plus que leur application est une des conditions de la qualité des soins qui vous sont délivrés et conditionne le bon fonctionnement de nos établissements de santé (respect des protocoles : lavage des mains, tenue vestimentaire, bio-nettoyage, équipement sanitaire...).

A ce titre un équipement de poignées en cuivre , connue pour son pouvoir bactéricide a été mis en place dans le service sos Main du Tonkin.

Tous les personnels de la Clinique conjuguent leurs efforts pour réduire le plus possible ce risque en observant une stricte hygiène des soins, en améliorant leurs techniques, en favorisant l'emploi des matériels et des produits à usage unique, en pratiquant des contrôles et des évaluations.

Toutes ces mesures sont assurées et coordonnées par le CLIN :

  • Prévenir les infections en validant et en vérifiant la bonne observance des protocoles de soins
  • Surveiller les infections à l'aide d'enquêtes régulières
  • Élaborer et diffuser des recommandations de bonnes pratiques d'hygiène
  • Améliorer la formation des professionnels de santé en hygiène hospitalière
  • Mettre en place des actions de surveillance des infections nosocomiales
  • Renforcer le dispositif de lutte contre les infections nosocomiales
  • Evaluer les actions menées

COMITÉ DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR (CLUD)

Selon les Articles L.710-3-1 et 710-3-2 de la Loi n° 95-116 du 4 février 1995, les établissements de santé sont tenus de prendre en charge la douleur des patients qu'ils accueillent. Ces moyens doivent être définis par le projet d'établissement visé à l'Article L.714-11.
La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable pouvant conduire à l'allongement du temps de séjour au sein de l'établissement.

Dans ces établissements, les équipes soignantes s'engagent à prendre en charge votre douleur, à la soulager et à vous donner toutes les informations utiles.

Les responsabilités du CLUD sont :

  • de proposer, pour améliorer la prise en charge de la douleur, les orientations les mieux adaptées à la situation locale devant figurer dans le projet d'établissement (Article L.710-3-1 du code de la santé publique).
  • de coordonner au niveau de l'ensemble des services de l'établissement toute action visant à mieux organiser la prise en charge de la douleur.

Nous mettons en œuvre tous les moyens disponibles pour prendre en charge et soulager votre douleur. Pour cela, votre participation est primordiale.

 

Contenu modifié le 30/06/16