L'algodystrophie

L'algodystrophie est une complication non exceptionnelle (5 % des patients blessés ou opérés de la main), voire fréquente dans certaines pathologies comme les fractures du poignet (20 % des cas environ quel que soit le traitement utilisé).

Il s'agit d'une sorte d'inflammation déclenchée par un traumatisme parfois minime ou une intervention chirurgicale même mineure.

Il est à l'heure actuelle impossible de prévoir qui fera une telle complication.

SIGNES DE L'ALGODYSTROPHIE

Les signes de cette affection sont marqués par des douleurs souvent importantes (en  apparence disproportionnées), raideurs articulaires, un gonflement de la main et des doigts, des sensations de chaud et/ou de froid, une diminution de force.

Dans certains cas ces signes sont limités à une partie de la main, parfois l'épaule peut être atteinte également. Des examens sont rarement nécessaires pour confirmer le diagnostic. On peut notamment observer une décalcification localisée des os de la main sur les radiographies.

LES TRAITEMENTS

Une fois le diagnostic posé, les traitements varient en fonction de l'importance de la gêne et des douleurs. Le traitement permet de faire diminuer progressivement les signes cliniques, mais l'évolution reste capricieuse pendant plusieurs mois voire un ou deux ans, et les séquelles à terme ne peuvent pas toujours être évitées malgré un traitement bien conduit.

Ces séquelles peuvent être des douleurs résiduelles, une certaine raideur des doigts et/ou du poignet, parfois même de l'épaule.

algodystrophie

MECANIQUE DE DECLENCHEMENT DE L'ALGODYSTROPHIE

Le mécanisme de déclenchement de cette affection est encore mal connu et l'on est obligé de se contenter d'en traiter les conséquences sans pouvoir agir sur la cause.

La collaboration complète du patient au cours d'un traitement aussi long reste fondamentale.

Votre chirurgien est le mieux placé pour répondre à toutes questions que vous pouvez vous poser concernant cette affection. N'hésitez pas à lui en parler.

Contenu modifié le 11/17/15